Roma 20/10/2015

 

“Il nostro sistema economico, come noto, è costituito per la sua quasi totalità da micro, piccole e medie imprese ed è da questa oggettiva consapevolezza che dobbiamo partire. Unitamente al fatto, altrettanto evidente, che il mondo del lavoro, le dinamiche economiche, i sistemi produttivi sono profondamente cambiati negli ultimi decenni”, dichiara Dino Piacentini Presidente di Aniem, l’associazione delle piccole e medie imprese edili, aderente a Confimi Industria.

Questa la sintesi dell Convegno Aniem sugli Appalti tenutosi oggi pomeriggio.

Che prosegue: “Non possiamo restare ancorati, pertanto, a metodi e regole che potevano avere un senso 50 anni fa ma che oggi si presentano incomprensibili, impraticabili, assolutamente penalizzanti per un sistema economico che voglia far emergere appieno le sue potenzialità.

Vorremmo che tutti i sistemi di rappresentanza, politica, sindacale, imprenditoriale, facessero loro questi elementi, ripensassero anche al loro ruolo funzionale e contribuissero a costruire una nuovo rilancio strutturale.

La definizione delle nuove regole sugli appalti, la riforma del mondo del lavoro, la sburocratizzazione ed il rinnovamento della Pubblica Amministrazione sono espetti fondamentali per garantire uno sviluppo strutturale del nostro Paese.”

Conclude Piacentini: “Chevincailmigliore è lo slogan del nostro evento e ancor più la linea guida della nostra azione associativa: valorizzare la meritocrazia, in tutti i settori è l’unico modo per garantire uno sviluppo economico strutturale e non drogato da elementi distorsivi”.

Mission

04 juin 2014
Published in Teneur

Consorzio Stabile Coseam Italia SpA

Crée en 1988, en 2010 Coseam est devenu la société CoseamItaliaSpA et est depuis lors la référence opérationnelle de l'ANIEM (Association nationale des entreprises manufacturières du bâtiment) ; il s'agit d'un Consortium qui représente de manière significative le monde des PME dans le secteur du bâtiment et des infrastructures.

L’ensemble du groupe réalise un chiffre d’affaires annuel de plus de 230 millions d’euros et emploie plus de 700 salariés. Il possède des bureaux et des établissements à Rome, Modène, Milan, Turin, Udine et Venise.

CoseamItalia est en mesure d’exprimer tous les potentiels d’une grande entreprise généraliste du bâtiment tout en garantissant une souplesse d’intervention que seule la spécialisation des entreprises du groupe peut apporter et ce, grâce à la possibilité de mettre en commun le savoir-faire et les compétences managériales de ses membres.

COSEAM ITALIA opère en Italie et à l'étranger dans les secteurs suivants : réalisation complète, du projet à la réalisation proprement dite, d'infrastructures telles que routes, autoroutes, ponts, aéroports, ports maritimes, ouvrages de consolidation, pose de conduites d'eau et de gaz, ouvrages hydrauliques et environnementaux de protection, traitement des eaux (usines d’épuration et de désalinisation) ; travaux de construction civile-résidentielle, d’établissements hospitaliers et industriels (installations techniques comprises).

Depuis quelques années, CoseamItaliaSpA a su saisir dans leur complexité toutes les opportunités importantes liées au financement de projets. Par ailleurs, le Consortium a étendu ses activités aux secteurs de l'énergie et de l'environnement, y compris à la concession de construction et d’exploitation de réseaux de distribution de gaz (Coseam est concessionnaire en Sardaigne des travaux de construction et d’exploitation des réseaux de gaz naturel dans 5 bassins).

CoseamItalia prend part à la réalisation et à l’exploitation de réseaux autoroutiers en partenariat avec la société AutobrenneroSpA et avec d’autres associés (concessions Autoroute régionale Cispadane, Ferrare - Porto Garibaldi et « bretelle » de Campogalliano - Sassuolo).

À l’étranger, le Consortium est présent sur d’importants chantiers en Indonésie, au Brésil et en Lybie, où ses entreprises participent à la réalisation d’infrastructures.

Depuis de nombreuses années, le Consortium entretient des relations pour la réalisation de travaux dans divers autres pays, ainsi en Albanie, au Bahreïn, en Géorgie, au Ghana, en Iraq, au Maroc, en Roumanie et en Serbie.